Uncategorized

Tabouret de bar : un incontournable dans une cuisine

Le tabouret de bar n’est plus uniquement destiné au bar. Il a bousculé les codes de la décoration et se retrouve aujourd’hui dans les maisons, bureaux, etc. Loin de ne devenir cependant qu’un élément décoratif, il est très pratique. Un tabouret de bar dans une cuisine, par exemple, c’est à la fois esthétique et pratique. Nous en parlons justement dans cet article.

Plus de cuisine sans tabouret de bar 

Pour rappel, un tabouret de bar est un type de tabouret étroit et haut comportant souvent un repose-pied. À l’origine, il est conçu pour servir de siège aux comptoirs des bars. Aujourd’hui, il a imposé son déplacement vers l’intérieur des logements. Pour ce qui est de la tendance, il faut dire que dans les cuisines, ce meuble a su trouver sa place.  Il ajoute un brin d’originalité dans le décor des cuisines disposant de comptoir.

Le tabouret de bar, se déclinant sous des couleurs, formes et styles variés, s’harmonise facilement avec les rangements de la cuisine. En effet, il est disponible dans de nombreux formats. Vous avez donc la certitude de trouver un modèle dont la hauteur et le design s’adaptent à votre cuisine. Il est généralement dépourvu de dossier. Toutefois, vous pouvez en trouver qui en comporte. Cela pourrait faire faire penser à une chaise de bar mais ce n’en est pas un. Ce serait simplement un tabouret au style tendant vers la chaise.

Le tabouret de bar a l’avantage d’être de petites dimensions au vu de l’espace à occuper. Cela lui permet de trôner facilement au comptoir de votre cuisine. Il en existe qui sont malléables. Vous pouvez alors opter pour des modèles réglables. Ces derniers permettent d’ajuster l’assise et la hauteur pour plus de confort. Pour toute cuisine avec un thème de déco moderne, vintage ou autre, les spécialistes proposent des tabourets de bar adéquats. Ils sont disponibles en bois, en métal, plastique… sur des dites comme https://tabouret-de-bar.net/ .

Types de tabouret de bar pour la cuisine

Les distributeurs disposent de diverses gammes de tabourets de bar. Ainsi, vous avez :

  • les tabourets de bar avec dossier et accoudoirs : la majorité des modèles tendance, quel que soit le style, comportent un dossier. Le dossier et l’assise peuvent être en lin rembourré, en similicuir ou en matière synthétique ;
  • les tabourets de bar 4 pieds : on en trouve surtout dans les designs vintage, industriel et scandinave. Il est rare d’en trouver dans un style contemporain ;
  • les tabourets de bar Cadre 4 pieds en bois massif avec des coins et arêtes arrondies ergonomiques ;
  • les tabourets en cuir artificiel blanc-noir avec assise en similicuir et pieds en acier chromé. Ils sont réglables en hauteur et pivotants ;
  • les tabourets de bar stables et confortables avec dossier et repose-pied. L’assise est rembourrée de mousse, et la surface, en polyester. La structure générale est en polyester, bois d’hévéa ou métal.

Comme vous pouvez vous en douter, le coût d’un tabouret de bar varie en fonction du type. Selon le distributeur, vous pouvez faire des économies. Dans la boutique en ligne accessible via ce lien https://tabouret-de-bar.net/, les prix sont abordables. Aussi, la livraison s’effectue dans les meilleurs délais. N’hésitez plus à garnir votre cuisine de ces petits joyaux !

 

Flamenkuch : un incontournable pendant vos vacances en Alsace !

Un endroit se reconnaît par son paysage, sa culture, sa tradition mais aussi par ses spécialités culinaires. Ainsi, le plaisir de voyager réside également dans celui offert à ses papilles gustatives. À chaque destination correspond forcément un met qui constitue son identité. Allons en Alsace et parlons Flamenkuch. Ignoreriez-vous par hasard ce que c’est ? L’article ci-après vous dévoile tout.

L’Alsace dans toute sa splendeur

En famille ou entre amis, pour un week-end ou pour les vacances, l’Alsace vous accueille avec ses joyaux architecturaux et touristiques. Ainsi, allez à la découverte des casemates de la ligne Maginot, de la Grande île, du temple romain du massif du Donan, de la grotte Saint-Léon et plusieurs autres merveilles à faire inspirer profondément. De nombreux monuments racontent l’histoire de l’Alsace comme le Musée des Sorcières situé à Bergheim ou le Mémorial de l’Alsace-Moselle. Il y a également les nombreux châteaux rencontrés comme celui du Haut Koenigsbourg.

La région propose également plusieurs parcs notamment celui des Eaux Vives, le Bike Park et plusieurs terrains de jeux pour les férus d’activités sportifs. C’est un paysage magnifique et imposant qui se dresse devant vous dès que vous mettez pied dans ce paradis terrestre. Visitez aussi ses fabuleux zoos avec une diversité faunique exquise. Rencontrez en effet des pumas, des loups, des lions, des guépards, des hyènes et plein d’autres animaux sauvages. Découvrez également l’un des plats à absolument tester dans les restaurants : le flamenkuch ou flammekuech. Il s’agit d’une pure merveille pour votre appétit en quête de nouvelles saveurs.

Flamenkuch, un plat à goûter absolument

Vous ne pourriez faire un voyage en Alsace sans goûter à l’une des spécialités phares du milieu : le flammekueche. C’est de la tarte flambée. Qu’il s’agisse de flammekueche maison ou fait dans un restaurant alsacien, cette tarte se distingue des autres par sa saveur unique et l’arôme qui s’y dégage. Selon la tradition, ce plat est fait à partir de pâte pétri avec de la farine, de l’eau et du sel, puis recouverte de crème fraîche bien épaisse ou de fromage blanc. On y intègre aussi de l’oignon coupé en rondelles et des lardons. Après une telle préparation, la pâte est mise au four à pain très chauffé.

La recette flammekuech alsacienne est typique de l’Alsace et se décline en plusieurs variantes. Aujourd’hui, les chefs innovent et proposent la tarte alsacienne sous forme gratinée avec de l’emmental. L’une de ses variantes est aussi la forestière, faite avec des champignons. On retrouve également le flamenkuch avec du saumon, du paprika, de la choucroute d’Alsace et autres produits.

Dans l’une ou l’autre de ces préparations, le goût n’est pas le même mais reste agréable. Le flammekueche est un plat très simple ; sa cuisson ne prend que très peu de temps. De plus, ce repas ne nécessite aucun ingrédient rare. Ainsi, faites-vous plaisir quand vous êtes de passage en Alsace et ne repartez surtout pas sans avoir pris une part de cette merveille culinaire.

Endives braisées : comment les préparer ?

La cuisine exprime la culture d’une région avec toute une histoire derrière elle. À travers elle, l’on découvre des richesses d’ailleurs et des saveurs insoupçonnées. Faites-vous souvent plaisir en allant à la découverte d’autres variétés culinaires différentes de celles avec lesquelles vous avez grandi ? Légume découvert en Belgique il y a environ deux siècles, l’endive est devenue aujourd’hui une préférence des français. On en parle dans cet article avec, à la clé, une recette d’endives braisées, niveau marmiton.

Un peu d’histoire pour commencer

Aussi appelée chicon, l’endive est apparue en 1850 tout à fait par hasard. Selon la légende, sa découverte serait due à l’avarice d’un paysan belge. En effet, il aurait caché des pieds de chicorée dans sa cave sous une petite couche de terre. Cela, dans le but de ne pas devoir payer de taxes sur ses implantations de chicorées. En revenant les chercher quelques semaines plus tard, il aurait découvert de petits fuseaux de feuilles blanches. C’est trente ans plus tard que Paris découvre cette chicorée particulière.

Endives : que savoir ?

Il y a bien longtemps, l’endive de Bruxelles était abandonnée et sauvage sur le bord des routes du Nord. Elle est aujourd’hui l’un des légumes les plus consommés par les Français. Pour une cuisson, il faut préférer choisir des endives avec des feuilles fermes et blanches, légèrement bordées de jaune pâle, la base du bourgeon doit être la plus blanche possible. Pour pouvoir les conserver longtemps, il faut les mettre dans les bacs à légumes du réfrigérateur. Elles se préservent à l’abri de la lumière. Sinon, leurs feuilles risquent de devenir vertes et d’avoir un goût amer. Le taux de sucre baisse donc et l’amertume augmente. Il faut donc les acheter aussi fraiches que possibles et les consommer dans les 72 heures suivantes au plus tard.

Préparation des endives braisées

Rien de plus facile que faire chez vous des endives braisées maison. Pour cela, il vous faut donc des ingrédients. Et pour 4 personnes, il vous faut :

  • 2 kg d’endives
  • 25 cl d’eau
  • 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillerées à café de fond de veau
  • sel
  • poivre.

Pour commencer, coupez les bouts des endives et enlevez les feuilles abîmées ou sales. Suivant le sens de la longueur, coupez-les en deux et ôtez-leur le milieu. Versez les cuillerées à soupe d’huile d’olive dans une sauteuse et déposez-y les endives côté plat. Faites revenir les endives à feu moyen en les retournant toutes les 5 minutes. Faites attention à ce que les endives ne brûlent pas. Au bout de 15 minutes, ajoutez la moitié de la quantité d’eau et les cuillerées à fond de veau. Salez peu et poivrez. Parsemez le mélange avec des herbes de Provence et laissez mijoter durant environ 45 minutes. Rajoutez de temps en temps de l’eau pour que les endives ne collent pas à la sauteuse. Après la cuisson, faites revenir les endives dans un peu de beurre à la poêle avec un morceau de sucre.

Vos endives sont donc prêtes pour être servies !

Crème renversée au caramel : comment bien la réussir ?

En choisissant la crème renversée au caramel pour le dessert, vous avez bien fait. Son goût fondant est un délice. Pour succomber tous les jours à sa saveur, savoir la préparer est un atout de taille. Allons à la découverte de sa préparation. C’est facile et vous allez adorer.

La crème renversée au caramel

La crème renversée au caramel est une crème dessert nappée d’une couche de caramel, par opposition à la crème brûlée, qui est une crème dessert où la caramélisation n’est que sur le dessus. La crème caramel est une variante du flan ordinaire (crème). Elle est brassée et servie avec de la sauce au caramel sur le dessus. L’objectif est d’obtenir une crème homogène et lisse sur la paroi, et que la base du flan en caramel soit liquide.

La crème renversée est dégustée partout dans le monde. Elle est très présente dans les restaurants européens. C’est un dessert qui peut être préparé en grand nombre à l’avance. Il peut être conservé jusqu’à ce que l’on en ait besoin. Elle reste un classique incontournable qui a traversé le temps, les générations sans perdre un gramme de sa saveur.

Astuces pour réussir sa crème caramel renversée

La réalisation d’une crème renversée ne nécessite pas de compétences particulières. Il suffit d’être un passionné des bons desserts et le tour est joué. Pour la préparation, malgré que la recette de crème varie en fonction du nombre de personnes, vous avez presque toujours les mêmes ingrédients. Il s’agit :

  • de lait frais
  • d’œufs
  • de la vanille
  • du sucre et
  • du sel.

Les ustensiles dont vous avez besoin sont :

  • l’aluminium,
  • le fouet
  • le four
  • des ramequins ou moule.

Pour une personne, la recette est simple. Si vous voulez utiliser des œufs entiers, pensez qu’il faut moins d’un œuf par personne, 10 cl de lait frais et 30 g environ de sucre. Si ce sont des œufs avec des jaunes que vous voulez utiliser, il faut environ moins de 1/2 œuf et 1/2 jaune pour 10 cl de lait et 30 g de sucre par personne. Pour réussir facilement votre crème caramel, il faut verser le sucre en poudre (de préférence) dans une poêle antiadhésive.

Secouez la poêle pour que le sucre soit réparti uniformément. Faites chauffer à feu vif jusqu’à ce que le caramel commence à prendre. À l’aide d’une cuillère en bois, mélangez légèrement. Une fois que le caramel a la bonne couleur, versez-le dans le moule. Répartissez-le sur toute la surface et laissez-le refroidir.

Ensuite, versez le lait dans une casserole. Récupérez les graines de vanille de leurs gousses et mettez-les dans le lait. Ajoutez une pincée de sel et portez à ébullition. Ajoutez le sucre en poudre (en fonction du nombre de personne) hors du feu et laissez tiédir. Fouettez-les. Ajoutez-les au lait tiédi, mélangez, puis versez le mélange dans le moule contenant le caramel.

Remplissez d’eau la lèche frite du four. Déposez le moule dessus et enfournez dans un four préchauffé à 180 °C. Faites cuire entre une heure et une heure et quart selon les fours. Faites aussi attention car le temps de cuisson diffère souvent d’une recette à l’autre.

Il faut réaliser la recette de crème plusieurs heures à l’avance pour que le flan soit bien froid au moment de le servir.

Maintenant, vous pouvez facilement réussir chaque fois votre crème renversée au caramel.

Pâte sablée : comment la réussir à tous les coups ?

Vous demandez-vous que faire avec la pâte sablée ? Tenez, on peut en faire beaucoup de merveilles allant des clafoutis aux cerises en passant par les biscuits fourrés à la confiture, les tartelettes au citron meringuées ou les sablés croustillants au chocolat. Voulez-vous réussir à tous les coups vos pâtes sablées ? Si oui, alors, cet article est pour vous.

Quelle différence entre la pâte sablée et les autres pâtes ?

En cuisine, la pâte sablée est l’une des pâtes de base de la pâtisserie. Elle est utilisée pour confectionner les fonds de tarte. Elle est constituée de farine, beurre, sucre, souvent d’œufs et de sel. Elle peut parfois contenir de la poudre de fruits secs (amandes, noisettes, pistaches, noix, cacao…). Elle se différencie de la pâte sucrée par le fait que le beurre est incorporé à la préparation par sablage et non par crémage, c’est-à-dire qu’il est mélangé à froid avec la farine et le sucre. Le beurre entoure ainsi chaque grain de farine et de sucre. Cela fait qu’après la cuisson les grains ne sont pas totalement solidaires ; c’est ce qui donne la texture sablée.

La pâte sablée, facile à réaliser

La pâte sablée est idéale pour faire des tartes aux fruits rouges, au citron ou au chocolat, mais également sablées. Plus fragile à utiliser que la pâte sucrée ou brisée (car plus friable et plus cassante), elle est riche en beurre et apporte un effet croustillant et une saveur irrésistibles. Il est préférable de la faire cuire à blanc (sans ingrédients) en mettant un poids au fond, comme des haricots secs, pour éviter qu’elle ne gonfle. Vous pouvez agrémenter votre pâte sablée avec de la poudre d’amandes, du cacao, de la fleur d’oranger…

Comment réussir sa pâte sablée ?

Pour réaliser une pâte sablée maison, il vous faut :

  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre
  • 125 g de sucre semoule
  • 1 pincée de sel
  • 1 œuf
  • 1 sachet de sucre vanillé et
  • 1/2 sachet de levure chimique.

   1. Mettez la farine et le beurre coupé en morceaux dans un récipient. Commencez à travailler la farine et le beurre entre vos doigts pour envelopper la farine de beurre.

   2. Creusez un puits au centre de votre mélange. Ajoutez au centre le sucre, le sel, l’œuf, le sucre et la levure. Malaxez ce mélange jusqu’à former une boule compacte et homogène.

   3. Écrasez votre pâte entre la paume de votre main et le plan de travail pour la rendre plus homogène. Faites attention à ne pas trop travailler la pâte pour ne pas la rendre cassante. Laissez reposer au frais quelques heures. N’hésitez pas à « customiser » votre pâte en y ajoutant un arôme (1 cuillerée à soupe de cacao en poudre ou de cannelle pour une tarte au chocolat, un zeste de citron pour une tarte aux agrumes, 1 pincée de vanille, de gingembre pour une tarte aux fraises, etc.) ou un peu de poudre d’amandes ou de noisettes dans une tarte aux abricots ou aux pêches.

KitchenAid, qui est un robot de cuisine,  vous permet de réaliser aussi facilement votre pâte sablée. Il en est de même du Thermomix qui rend cette recette encore plus rapide à exécuter. Avec l’un ou l’autre de ces appareils, vous êtes assuré de réussir votre pâte sablée à tous les coups. Vous n’aurez qu’à mettre les ingrédients, appuyer les boutons indiqués et le robot s’occupe du reste.

Moules marinières : comment bien cuire les moules ?

Réputées pour leurs valeurs énergétiques et leurs richesses en vitamines, les moules marinières donnent plus de tonus marié au bien-être des personnes qui les consomment. La moule marinière est une recette peu calorifique, peu coûteuse et vraiment très appréciée. Pour cela vous venez d’acheter des moules et vous voulez cuisiner une moule marinière mais vous avez du mal à le faire. Ce guide est à vous. Vous découvrirez comment bien cuire des moules.

Les ingrédients pour une bonne cuisson des moules

Pour arriver à bien cuire des moules au vin blanc que vous désirez tant, songez d’abord à rassembler les ingrédients qu’il faut. Avant de déterminer la quantité des ingrédients, il faut savoir le nombre de personnes à qui le mets est destiné et définir combien de moules par personne. Dans ce cas précis, c’est la quantité d’ingrédients de 4 personnes qui est retenue. Cela dit, vous avez besoin de :

  • 4 l de moules (en raison d’un litre de moule par personne)
  • 50 g de beurre
  • 2 échalotes
  • 3 oignons
  • persil plat
  • 15 à 20 cl de vin blanc sec
  • poivre
  • sel

En dehors des ingrédients, vous avez besoin de certains ustensiles tels que : un grand fait-tout, 2 couteaux (1 pour nettoyer et gratter les moules et l’autre pour émincer les échalotes et les persils), 1 écumoire, 1 saladier avec de l’eau.

La préparation des moules

Il faut tout d’abord préparer les moules. La préparation des moules commence par le nettoyage des moules à l’aide d’un couteau en grattant les coquillages pour enlever les petits filaments appelées barbes. Lorsque vous êtes en train de gratter les moules, si vous trouvez des moules ouvertes ou brisées, n’hésitez pas à les jeter car elles ne sont pas bonnes à consommer. Une fois toutes les moules rincées et égouttées, brassez-les pour quelques secondes dans de l’eau et évacuez les moules qui remontent à la surface (les jeter). Maintenant, retirez les autres de l’eau et mettez-les dans un récipient. Préparez la garniture en ciselant le persil et les échalotes et mettez-les dans un bol.

Mettez le fait-tout à feu vif. Faites fondre le beurre dans le fait-tout. Lorsque le beurre finit de fondre, faites venir les échalotes pour qu’elles blanchissent un tout petit peu. Au bout de 2 minutes, lorsque ça commence à bouillir, il faut ajouter le vin blanc.  Faites venir les moules et couvrez la préparation. Le temps de cuisson est comprise entre 7 à 10 minutes, pas plus. Au bout de temps, retirez le couvercle. Vérifiez si toutes les moules sont ouvertes. Cette fois-ci, songez à jeter les moules fermées. Maintenant, vous pouvez ajouter l’oignon et les persils ciselés avant de servir.

Un petit conseil

Le contrôle du temps de cuisson est très important. Si vous négligez et vous laissez trop longtemps la préparation au feu, elle présentera une texture caoutchouc.

Allez, bonne cuisine !

Gaufre liégeoise : Quelle est la véritable recette ?

Vous des hôtes à recevoir et vous avez l’intention de marquer leur visite en faisant de délicieux gâteaux. En fait, vous avez envie de faire de savoureuses gaufres liégeoises. Parmi les nombreuses recettes que vous trouvez laquelle sera parfaite pour un résultat époustouflant ? Plus la peine de chercher plus loin. À votre tablier et place à la cuisine ! Suivez simplement le guide !

La gaufre liégeoise

Délicieuse, riche et moelleuse avec le sucre qui caramélise en surface, la gaufre de Liège ou waffle  a le don de faire saliver petits et grands. Longue à préparer, elle offre un résultat croustillant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur. Le temps de cuisson dépend de l’appareil utilisé : gaufrier KitchenAid, Thermomix, etc.

Recette de la gaufre liégeoise avec un Thermomix

Voici une recette simple pour 4 personnes :

Ingrédients

  • 190 g de lait demi-écrémé
  • 20 g de levure de boulanger fraîche
  • 375 g de farine
  • 2 œufs
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 0,75 cuillère à café de sel
  • 140 g de sucre perlé
  • 180 g de beurre.

Préparation

  • Mettez 190 g de lait demi-écrémé et 20 g de levure de boulanger fraîche dans le Thermomix et chauffez durant 3 minutes à 37 °C et à la vitesse 2.
  • Ajoutez les 375 g de farine, 1 œuf + 1 jaune d’œuf, le sucre vanillé et ¾ d’une cuillère à café de sel dans le Thermomix. Faites pétrir le mélange durant 3 minutes.
  • Transvasez le contenu dans un récipient couvert et gardez-le dans un endroit chaud pendant 40 minutes.
  • Remettez la pâte à gaufre dans le bol de l’appareil et ajoutez les 140 g de sucre perlé et les 180 g de beurre mou coupés en morceaux. Faites le mélange durant 2 minutes à la vitesse 2 avec la spatule du robot de cuisine.
  • Chauffez les plaques de votre gaufrier et, avec le pinceau, graissez-les.
  • Disposez une cuillère à soupe de la pâte dans le gaufrier, refermez-le et laissez cuire pendant plus ou moins 3 minutes.

Une fois vos gaufres prêtes, servez-les immédiatement.

Recette de la gaufre liégeoise avec un robot KitchenAid

Les ingrédients sont les mêmes que pour la recette précédente.

Préparation

  • Disposez la farine en fontaine dans un cul de poule et versez la levure fraîche émiettée et le lait tiède. Mélangez avec la spatule.
  • Ajoutez les œufs et le sucre vanillé. Incorporez progressivement la farine, et faites le mélange. Ajouter le sel fin.
  • Couvrez la pâte épaisse homogène obtenue et laissez-la lever 30 minutes dans un endroit tiède.
  • Versez la pâte dans la cuve du batteur. Ajoutez le sucre en grains et mélangez au crochet.
  • Ajoutez le beurre ramolli et mélangez pour obtenir une pâte à gaufre homogène.
  • Avec le pinceau pâtissier, graissez les plaques du gaufrier chaud et disposer une cuillère à soupe de pâte sur chaque empreinte.
  • Refermez votre gaufrier KitchenAid et laissez cuire durant 3 minutes.

Démoulez les gaufres avec un couteau. Et servez-les immédiatement.

Pour plus d’originalité, nappez vos gaufres de chocolat. Bonne dégustation !

Croziflette : comment préparer ce délicieux plat ?

L’un des meilleurs plats que vous pouvez faire pour le bonheur de votre famille surtout en temps de froid, c’est la croziflette. C’est un vrai délice ! Savez-vous le faire ? Non ? Cet article vous livre la recette de la croziflette. Vous vous rendrez compte que c’est facile à réaliser. C’est du niveau marmiton.

Qu’est-ce que la croziflette?

Pour éviter toute confusion, nous tenons à rappeler que la croziflette est un plat originaire de la Savoie sa en France. C’est un plat très proche de la tartiflette. La différence principale est l’utilisation pour cette dernière de la pomme de terre. Or, pour la croziflette, on utilise des crozets ; ce sont des pâtes savoyardes à base de sarrasin et coupées en petits carrés. Les deux mets se rejoignent sur leur composition en jambon cru de Savoie ou de lardon, en reblochon et en oignon.

Les ingrédients pour faire de la croziflette

Pour préparer cet excellent plat, il vous faut :

  • 100 g de crozets natures (mais il en existe au sarrasin ou aux 3 céréales)
  • 20 cl de crème liquide entière
  • 25 cl de lait demi-écrémé
  • quelques tours de poivre du moulin
  • 1 pincée de sel
  • 1 petite gousse d’ail
  • 1 gros oignon
  • 150 g de poitrine de porc sans os
  • 100 à 150 g de reblochon au lait cru

Préparation de la croziflette

Pour réussir la recette de la croziflette, il faut :

  • préchauffer le four à 180 °C
  • dans une casserole, verser le lait et la crème, ajouter le sel, quelques tours de poivre du moulin et la gousse d’ail épluchée, dégermée et pressée au presse-ail ; remuer, ajouter les crozets
  • placer la casserole sur feu doux et laisser cuire 6 minutes en remuant bien régulièrement
  • dégraisser la poitrine de porc, retirer la couenne si besoin et détailler en gros lardons
  • les colorer à feu vif dans une poêle antiadhésive sans ajouter de matière grasse
  • éplucher et laver l’oignon, le détailler en fines lamelles et les ajouter aux lardons ; laisser et revenir quelques minutes
  • ajouter cette préparation aux crozets ; bien remuer et poursuivre encore la cuisson 2 minutes
  • couper le reblochon en 2 ; réserver une moitié ; retirer la croûte de l’autre moitié et la détailler en petits cubes ; les ajouter aux crozets
  • remuer et poursuivre la cuisson encore 2 minutes sans cesser de remuer
  • verser cette préparation dans un plat à gratin, placer au four et laisser cuire 20 minutes
  • ajouter l’autre moitié de reblochon réservé coupé à l’horizontal côté croûte sur le dessus
  • poursuivre la cuisson 15 minutes encore

Voila ! C’est fini ! Votre croziflette est prête à être dégustée ! Servez-là de suite avec une belle salade verte.

Nous vous suggérons en entrée une petite assiette joliment présentée avec salade verte, carottes râpées, radis, avocat, 2 palmiers à la tapenade et éventuellement 3 grosses crevettes ou une tranche de jambon cru. Assaisonnement : un trait de vinaigre balsamique, une cuillerée d’huile d’olive et jus de citron. En dessert, vous pouvez faire une raclette des petites coupes, où il y a une boule de sorbet citron, 2 pruneaux au vin rouge tiède, un peu de jus de pruneaux en coulis. Des amandes effilées grillées au four sont parfaites pour la décoration.

Bonne dégustation !

Salade piémontaise : trois variantes originales

Appelé Insalata alla piemontese en italien, la salade piémontaise est un mets que l’on doit à la ville de Piémont en Italie. Le repas est généralement composé de tomates, d’œufs durs, de cornichons, de pommes de terre et de mayonnaise. Voulez-vous sa recette ! Cet article vous en fournit avec trois variantes.

Salade piémontaise au Cervelas

Voici une recette de salade piémontaise maison.

Ingrédients

  • 350 g de tomate
  • 500 g de pomme de terre
  • 4 œufs
  • 6 gros cornichons
  • 100 g de mayonnaise
  • 1 cervelas de 200 g
  • 1 cuillère à soupe de persil haché
  • oignons hachés
  • 25 cl d’huile
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre
  • sel
  • poivre

Temps de réalisation :

  • 30 minutes pour préparer
  • 30 minutes pour cuire
  • une heure au réfrigérateur

Préparation

Préparez à l’eau les pommes de terre avec leur robe jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Épluchez-les, puis coupez-les en cube.

Préparez les œufs à l’eau jusqu’à ce qu’ils soient durs. Écalez-les et coupez-les.

Pelez le cervelas et coupez-le en cubes. Coupez les cornichons en rondelles et les tomates en cubes. Mettez le tout dans un saladier.

Préparez la sauce piémontaise : ajoutez dans un bol le jaune d’œuf, la cuillerée de moutarde, de vinaigre. À l’aide d’un fouet, montez le tout en mayonnaise en y versant l’huile en filet. Assaisonnez avec le persil haché, le poivre et le sel, puis ajoutez les oignons hachés.

Dans un saladier, mettez les tomates et les pommes coupées. Ajoutez les œufs coupés. Agrémentez le tout en versant la sauce dessus et mélangez bien.

Placez suffisamment au frais avant de servir.

Salade piémontaise au jambon

Voici ce qu’il faut pour réussir la salade piémontaise au jambon.

Ingrédients

  • 400 g de pomme de terre
  • 3 tranches de jambon
  • 3 tomates
  • 4 œufs
  • 3 gros cornichons
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • 8 brins de ciboulette
  • 2 cuillères à soupe de mayonnaise
  • poivre
  • sel

Même temps de réalisation que pour la variante précédente.

Préparation

Faites cuire les pommes de terre en robe salée. Épluchez-les et coupez-les en morceaux.

Faites cuire les œufs à l’eau salée. Écalez-les et coupez-les en morceaux. Couper les tranches de jambon et les tomates en dés ; les cornichons, en rondelles.

Dans un saladier, ajouter les cornichons, les tomates, les pommes de terre, les jambons, les œufs et mélangez le tout. Ajoutez enfin la mayonnaise, le sel et le poivre.

Placez au réfrigérateur pendant une heure de temps avant de servir.

Salade piémontaise au thon

Ingrédients

  • 400 g de pomme de terre
  • 4 œufs
  • 3 grosses tomates
  • 1 boîte de thon à tartiner
  • 1 filet de thon en boîte
  • persil ciselé
  • sel
  • poivre
  • mayonnaise

 

Temps de réalisation 

  • 15 minutes pour préparer
  • 25 minutes pour cuire

Préparation

Faites cuire les pommes à l’eau salée. Épluchez-les et coupez-les en morceaux.

Faites cuire les œufs. Écalez-les. Coupez-les en dés, de même que les tomates.

Mettez les pommes, les œufs et les tomates dans un saladier. Mélangez et saupoudrez le tout de sel, de poivre et incorporez le persil ciselé.

Mettez la mayonnaise et le thon dans un bol. Mélangez le tout dans un saladier et placez cela au frais.

Allez, chers marmitons, faites-vous plaisir !

Rougaille de saucisse : à la découverte d’un plat typique réunionnais

Le besoin alimentaire est consubstantiel à tout être humain. Pour l’assouvir, les hommes se cuisinent des plats variant d’une zone à une autre. À l’île de la Réunion, il existe un plat traditionnel aux saveurs épicées que l’on appelle « rougaille de saucisse ». Ce mets vous fait littéralement voyager sur les terres de la Réunion. Pour vous permettre de le réaliser vous-même à la maison pour le bonheur de votre petite famille et de vos invités, nous vous livrons dans cet article sa recette.

Quels ingrédients pour faire du rougail saucisses ?

Comme son nom l’indique, le rougaille de saucisse est un plat composé essentiellement de saucisses. Il est d’origine réunionnaise et se prépare avec de l’ail, de la tomate, du thym, de l’oignon. Il ne doit pas être confondu avec le cari saucisse car, pour les chefs et même les marmitons qui s’y connaissent en cuisine créole, il y existe une différence aussi minime qu’elle puisse être.

Le rougaille saucisse est un plat identique au cari saucisse mais contrairement à ce dernier, on y ajoute du curcuma. Le curcuma est une plante herbacée, originaire de la péninsule indienne utilisée comme épice. Il est encore appelé safran par les créoles.

Pour cuisiner le rougaille de saucisse pour six personnes, nous aurons besoin des ingrédients suivants :

  • 1kg de saucisses
  • 3 cuillerées à soupe d’huile
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillerée à café de curcuma en poudre
  • ½ de cuillerée à café de gingembre
  • 1 cuillerée à café de mélange d’épices massales.

Préparation

La phase de préparation est déclinée en maintes étapes. À ce stade, on peut faire l’usage d’un Cookeo ou d’un Thermomix. Le thermomix est un appareil de cuisine multifonctionnel. Il sert à couper, à faire cuire à feu doux ou à la vapeur. Le Cookeo est aussi un appareil électroménager qui sert à faire la cuisine en un temps record. Il est équipé d’un chrono.

Première étape : il faut commencer par couper les saucisses en rondelles. Il faut les faire cuire durant 9 minutes environ. Après, il faut éplucher et émincer l’oignon.

Deuxième étape : il faut faire chauffer l’huile d’olive en y mettant l’oignon déjà émincé et l’ail. Il faut ensuite ajouter après 3 minutes, les tomates hachées ou coupées, de même que le curcuma, le piment, le gingembre et le massale. Il faut maintenant ajouter les saucisses.

Troisième et dernière étape : il faut bien remuer le tout et laisser un peu de temps pour faire cuire votre rougail saucisses. À la fin, vous aurez un plat épicé à la saveur unique.

Ce délicieux repas peut être accompagné des grains cuisinés tels que les haricots rouges, le riz.