Rééquilibrage alimentaire : quelles sont les règles à respecter ?

Comme le dit un dicton populaire,  »la santé passe avant tout ». Vivre en bonne santé dépend essentiellement de ce que nous consommons chaque jour. L’essor des industries agroalimentaires a entrainé la consommation de certains produits qui sont pour la plupart à l’origine de certains problèmes de santé (obésité, cancers, hypertension artérielle…). Si l’on sait que l’on est en danger avec son alimentation peu saine, alors un rééquilibrage alimentaire s’avère nécessaire afin de préserver sa santé. Quelles sont les règles à respecter pour réussir son rééquilibrage alimentaire ? C’est à cette question que répond cet article.

Rééquilibrage alimentaire: que devez-vous savoir ?

Le rééquilibrage alimentaire est une expression qui signifie le rétablissement de l’équilibre alimentaire perdu. Autrement dit, il s’agit de réaliser le dosage satisfaisant des différents nutriments dans une ration alimentaire pour récupérer sa santé et son bien-être. Cela signifie que l’on doit forcément corriger son alimentation. Le rééquilibrage alimentaire ne doit pas être confondu au régime alimentaire. En effet, les deux notions visent une perte de poids et le bien-être. Cependant, la durée d’un régime est courte contrairement à celle du rééquilibrage alimentaire qui n’a pas de durée fixe. Les avantages d’un rééquilibrage alimentaire sont nombreux. Il vous permet de manger sainement toute vie et vous préserve de certaines maladies de vieillesse. Cela demande le respect d’un minimum de règles simples à connaître à l’avance.

Réussir son rééquilibrage alimentaire

Pour réussir votre rééquilibrage alimentaire vous devez:

  • Commencer par manger sain

Ne soyez pas surpris car, un rééquilibrage alimentaire ne vous interdit pas la consommation d’un certain nombre d’aliments. Vous devez seulement éviter d’abuser de certains produits dangereux comme ceux transformés et emballés, les acides gras ou graisses, le sucre industriel, le cube bouillon.

  • Cuisiner et avoir un régime alimentaire équilibré

Ce n’est nouveau pour personne ! Vous mangerez bien et sainement en cuisinant chez vous. Tâchez de changer vos accessoires de cuisine rouillés ou vos vieux appareils. Il existe de nos jours des robots (Thermomix, Blender, Cocotte-minute) qui vous faciliteront la cuisson de vos plats préférés et ceux en peu de temps. Vous trouverez les meilleurs robots et leur prix sur https://www.diet-equilibre.com/meilleurs-robots-cuisine.html

  • Consommer régulièrement des fruits et légumes

Une alimentation saine et équilibrée doit vous offrir tous les nutriments nécessaires. Seuls les fruits et légumes peuvent vous apporter les oligo-éléments (minéraux, vitamines, fibres, antioxydants). En dehors de ses apports, ils vous permettent de vite récupérer et sont aussi peu calorifiques. Pas besoin de manger jusqu’à 5 fruits la journée.

  • Boire suffisamment d’eau

Les bienfaits de l’eau pour l’organisme ne sont plus à démontrer. Vous devez faire l’effort de boire jusqu’à 1,5 l/jour pour facilement l’élimination par urine des toxines.

  • Avoir une ration alimentaire diversifiée

Vous ne devez pas vous abstenir de certains aliments et consommer uniquement les mêmes mets. N’oubliez pas que le but visé est de manger sain ; donc chaque plat compte. Essayez de diversifier vos plats.

  • Faire régulièrement du sport

Vous n’avez pas besoin de faire des kilomètres de footing ou de marche par séance. Trouvez-vous un exercice que vous pourrez facilement faire de façon régulière et qui vous permettra de brûler les excès de graisse.

Voilà tout ce qu’il faut faire pour se rééquilibrer sur le plan alimentaire.

Tabouret de bar : un incontournable dans une cuisine

Le tabouret de bar n’est plus uniquement destiné au bar. Il a bousculé les codes de la décoration et se retrouve aujourd’hui dans les maisons, bureaux, etc. Loin de ne devenir cependant qu’un élément décoratif, il est très pratique. Un tabouret de bar dans une cuisine, par exemple, c’est à la fois esthétique et pratique. Nous en parlons justement dans cet article.

Plus de cuisine sans tabouret de bar 

Pour rappel, un tabouret de bar est un type de tabouret étroit et haut comportant souvent un repose-pied. À l’origine, il est conçu pour servir de siège aux comptoirs des bars. Aujourd’hui, il a imposé son déplacement vers l’intérieur des logements. Pour ce qui est de la tendance, il faut dire que dans les cuisines, ce meuble a su trouver sa place.  Il ajoute un brin d’originalité dans le décor des cuisines disposant de comptoir.

Le tabouret de bar, se déclinant sous des couleurs, formes et styles variés, s’harmonise facilement avec les rangements de la cuisine. En effet, il est disponible dans de nombreux formats. Vous avez donc la certitude de trouver un modèle dont la hauteur et le design s’adaptent à votre cuisine. Il est généralement dépourvu de dossier. Toutefois, vous pouvez en trouver qui en comporte. Cela pourrait faire faire penser à une chaise de bar mais ce n’en est pas un. Ce serait simplement un tabouret au style tendant vers la chaise.

Le tabouret de bar a l’avantage d’être de petites dimensions au vu de l’espace à occuper. Cela lui permet de trôner facilement au comptoir de votre cuisine. Il en existe qui sont malléables. Vous pouvez alors opter pour des modèles réglables. Ces derniers permettent d’ajuster l’assise et la hauteur pour plus de confort. Pour toute cuisine avec un thème de déco moderne, vintage ou autre, les spécialistes proposent des tabourets de bar adéquats. Ils sont disponibles en bois, en métal, plastique… sur des dites comme https://tabouret-de-bar.net/ .

Types de tabouret de bar pour la cuisine

Les distributeurs disposent de diverses gammes de tabourets de bar. Ainsi, vous avez :

  • les tabourets de bar avec dossier et accoudoirs : la majorité des modèles tendance, quel que soit le style, comportent un dossier. Le dossier et l’assise peuvent être en lin rembourré, en similicuir ou en matière synthétique ;
  • les tabourets de bar 4 pieds : on en trouve surtout dans les designs vintage, industriel et scandinave. Il est rare d’en trouver dans un style contemporain ;
  • les tabourets de bar Cadre 4 pieds en bois massif avec des coins et arêtes arrondies ergonomiques ;
  • les tabourets en cuir artificiel blanc-noir avec assise en similicuir et pieds en acier chromé. Ils sont réglables en hauteur et pivotants ;
  • les tabourets de bar stables et confortables avec dossier et repose-pied. L’assise est rembourrée de mousse, et la surface, en polyester. La structure générale est en polyester, bois d’hévéa ou métal.

Comme vous pouvez vous en douter, le coût d’un tabouret de bar varie en fonction du type. Selon le distributeur, vous pouvez faire des économies. Dans la boutique en ligne accessible via ce lien https://tabouret-de-bar.net/, les prix sont abordables. Aussi, la livraison s’effectue dans les meilleurs délais. N’hésitez plus à garnir votre cuisine de ces petits joyaux !

 

Rougaille de saucisse : à la découverte d’un plat typique réunionnais

Le besoin alimentaire est consubstantiel à tout être humain. Pour l’assouvir, les hommes se cuisinent des plats variant d’une zone à une autre. À l’île de la Réunion, il existe un plat traditionnel aux saveurs épicées que l’on appelle « rougaille de saucisse ». Ce mets vous fait littéralement voyager sur les terres de la Réunion. Pour vous permettre de le réaliser vous-même à la maison pour le bonheur de votre petite famille et de vos invités, nous vous livrons dans cet article sa recette.

Quels ingrédients pour faire du rougail saucisses ?

Comme son nom l’indique, le rougaille de saucisse est un plat composé essentiellement de saucisses. Il est d’origine réunionnaise et se prépare avec de l’ail, de la tomate, du thym, de l’oignon. Il ne doit pas être confondu avec le cari saucisse car, pour les chefs et même les marmitons qui s’y connaissent en cuisine créole, il y existe une différence aussi minime qu’elle puisse être.

Le rougaille saucisse est un plat identique au cari saucisse mais contrairement à ce dernier, on y ajoute du curcuma. Le curcuma est une plante herbacée, originaire de la péninsule indienne utilisée comme épice. Il est encore appelé safran par les créoles.

Pour cuisiner le rougaille de saucisse pour six personnes, nous aurons besoin des ingrédients suivants :

  • 1kg de saucisses
  • 3 cuillerées à soupe d’huile
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillerée à café de curcuma en poudre
  • ½ de cuillerée à café de gingembre
  • 1 cuillerée à café de mélange d’épices massales.

Préparation

La phase de préparation est déclinée en maintes étapes. À ce stade, on peut faire l’usage d’un Cookeo ou d’un Thermomix. Le thermomix est un appareil de cuisine multifonctionnel. Il sert à couper, à faire cuire à feu doux ou à la vapeur. Le Cookeo est aussi un appareil électroménager qui sert à faire la cuisine en un temps record. Il est équipé d’un chrono.

Première étape : il faut commencer par couper les saucisses en rondelles. Il faut les faire cuire durant 9 minutes environ. Après, il faut éplucher et émincer l’oignon.

Deuxième étape : il faut faire chauffer l’huile d’olive en y mettant l’oignon déjà émincé et l’ail. Il faut ensuite ajouter après 3 minutes, les tomates hachées ou coupées, de même que le curcuma, le piment, le gingembre et le massale. Il faut maintenant ajouter les saucisses.

Troisième et dernière étape : il faut bien remuer le tout et laisser un peu de temps pour faire cuire votre rougail saucisses. À la fin, vous aurez un plat épicé à la saveur unique.

Ce délicieux repas peut être accompagné des grains cuisinés tels que les haricots rouges, le riz.

Béchamelle : une recette inratable !

Connaissez-vous l’une des recettes les plus faciles à faire ? Que même un enfant peut réaliser sans stresser en un rien de temps ? Non ? Nous, nous avons la réponse : la Béchamelle ! Les petites astuces pour ne jamais rater cette recette sont données dans cet article.

 

 

 

Continue la lecture

Anchoiade : Quels sont les secrets pour un plat réussi ?

Une alimentation équilibrée dépend essentiellement de la consommation de certains aliments. Elle doit contenir toutes les classes d’aliments dont les glucides (aliments de base et sources d’énergie), les protides (sources d’acides aminés), lipides (huiles et corps gras), les fruits et légumes (sources d’oligo-éléments), afin de constituer un mets complet. Étant difficile d’obtenir différemment ces classes d’aliments, il existe aujourd’hui dans le monde animal des poissons capables de fournir une bonne partie des besoins nutritionnels de l’homme. C’est le cas des anchois, une espèce aquatique incroyable capable de fournir à l’homme un certain nombre de nutriments. Il est très consommé de nos jours sous plusieurs formes dont le plus répandu est appelé l’anchoïade qui peut être simple ou accompagnée de crudités (légumes en particulier).

L’anchoïade pour ceux qui l’ignorent

Selon Le Larousse, l’anchoïade est un mets, une recette maison, une préparation culinaire à base d’anchois pilés de câpres, avec de l’ail et de l’huile d’olive. Elle peut être servie comme mets d’entrée chaud ou froid avec ou sans des légumes crus.

Réussir une recette anchoïade demande un minimum de connaissance sur les anchois, comment les conserver et le mode de préparation.

À la découverte des anchois

Espèce aquatique souvent rencontrée dans plusieurs océans et aussi près des eaux côtières, les anchois désignent une famille de poissons de petites tailles, en forme de cylindre et mesurant environ 12 cm de long. En fonction de leur localisation, on distingue deux types d’anchois : les anchois des côtes et les anchois des larges.

Des deux types d’anchois, ce sont les anchois côtiers qui sont les plus recommandés pour l’anchoïade du fait de leur valeur gustative et de leurs bienfaits..

Bienfaits et composition des anchois

Les anchois étant des espèces aquatiques et du règne animal sont riches en protéines (en acides aminés essentiels). Ils contiennent également d’autres acides dont les acides gras, mono-gras, poly-insaturés et aussi les oméga-3 (ayant des propriétés anti-inflammatoires). Consommer des anchois pourrait ralentir le vieillissement oxydatif des cellules vivantes du corps. Ils sont également riches en fer, en vitamine A lequel est bon pour lutter contre les problèmes de vision.

Comment réussir une anchoïade maison ?

Réussir un plat d’anchois obéit à un certain nombre d’étapes. Il faut :

  • se rendre chez des mareyeurs et acheter les anchois des côtes sans oublier les autres ingrédients dont le sel, l’ail et l’huile d’olive
  • ensuite, rincer les anchois avec de l’eau propre avant de passer au salage durant 5 minutes (vous avez le choix entre le salage sec ou humide)
  • rincer pour dessaler avant d’assaisonner avec le reste des ingrédients. Laisser mariner 5 minutes et les introduire dans un robot de cuisine comme Thermomix si vous en avez afin de réduire l’ensemble en une pâte à conserver au frais 

Utiliser cette pâte pour rehausser le goût de vos divers repas maison.

Vous pouvez également réaliser des semi-conserves (conservation dans des bouteilles contenant de l’eau salée) d’anchoïade, et les conserver au frais. Ces bocaux pourront vous servir pour d’autres préparations : sauces, pizzas, quiches, etc.

Maintenant, vous savez sûrement comment faire une anchoïade. Profitez-en pour concocter de délicieux plats !

 

Comment faire des mochis à la maison ?

Vous souhaitez faire du mochi chez vous, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Il s’agit en effet d’un plat japonais très délicieux et pas compliqué à réaliser. Il suffit de suivre quelque étape de cuisson et le tout est joué. Pour vous aider, voici comment faire du mochi chez Vous.

Continue la lecture

Par quoi remplacer le lait de vache ?

Le lait de vache est très présent dans nos aliments, mais pour une raison ou une autre, certains y veulent des substituts. Ce peut être à cause d’une allergie, de la recherche de nouvelles saveurs ou pour des raisons personnelles. Quel que soit le cas, voici quelques alternatives qui s’offrent à vous pour remplacer le lait de vache !

Continue la lecture

Comment faire le plein de vitamines en hiver ?

En hiver, il est courant d’avoir une baisse d’énergie à cause du manque de lumière naturelle et des nombreux virus qui circulent dans l’air. Pour remédier à cela, il est conseillé de faire le plein de vitamines afin d’augmenter sa résistance face aux infections qui sont courantes pendant cette saison. Voici comment s’y prendre !

Connaitre les vitamines qui sont essentielles en hiver

Pour faire le plein d’énergie en hiver, il faut d’abord connaitre les vitamines qui sont fondamentales pendant cette période. Cela vous permettra d’intégrer les aliments qui en contiennent dans votre delicieuse cuisine . À cet effet, vous devez savoir que les trois principaux micronutriments sont essentiels pour avoir du tonus en hiver. Il vous donc privilégier les vitamines B, C et D qui participent activement à leur métabolisation.

Les vitamines B permettent de transformer les glucides, protéines et lipides de l’alimentation en énergie. Elles contribuent au fonctionnement du système nerveux et à la fabrication des globules rouges. La vitamine C, quant à elle, renforce le système immunitaire. Elle a également une puissante action antioxydante et favorise l’assimilation du fer. Pour ce qui est de a vitamine D enfin, elle facilite le métabolisme et accroit l’activité des globules blancs. Elle favorise aussi la production des substances anti-inflammatoires et anti-infectieuses.

Avoir une alimentation équilibrée

En hiver, vous devez aussi manger équilibré pour être en forme durant toute la saison. Cela revient d’abord à prendre un petit déjeuner qui vous donne la pêche. Votre premier repas de la journée doit donc être constitué d’éléments comme du pain, du beurre et des céréales. À cela, vous allez ajouter un fruit frais et une boisson pour vous réhydrater.

Dans la journée, il est conseillé de manger des fruits secs qui sont bénéfiques pour l’organisme. Ceux-ci vous apporteront des vitamines et des minéraux comme le calcium, le potassium, le magnésium et le fer. C’est le cas de l’abricot séché par exemple qui est un excellent aliment antifatigue. Il est riche en vitamine A, vitamine E, en fer et en potassium.

Vous avez aussi la banane séchée (bonne source de magnésium), les raisins secs (pour les oligoéléments) ou les pruneaux séchés (excellent antioxydant). Vous pourrez consommer une poignée de ces aliments en collation. Autrement, vous pouvez les incorporer dans des préparations salées et sucrées.

Manger des fruits et des légumes

Pour enfin faire le plein de vitamines en hiver, vous devez manger des fruits et des légumes de saison. Ces derniers vous aideront non seulement à vaincre le froid, mais aussi à rester en bonne santé. Pour cela, vous devez privilégier les fruits comme les agrumes (Orange, mandarine, clémentine, etc.), le kiwi et les fruits rouges. La banane, l’avocat, la grenade et la mangue devront également faire partie de votre alimentation.

Pour les légumes en revanche, il sera question de consommer de la carotte, du chou, des courges et du céleri. La pomme de terre, la betterave, la citrouille et les endives peuvent aussi être favorisés.

Est-il bon de boire de l’eau gazeuse tous les jours ?

La consommation de l’eau gazeuse au quotidien comme un substitut à l’eau minérale est devenue une habitude chez bon nombre de personnes. Cette alternative à laquelle s’adonnent ces personnes pousse à se demander si la consommation de l’eau gazeuse tous les jours n’a pas de répercussion sur la santé. Découvrez ici les bienfaits et les risques de consommer tous les jours de l’eau gazeuse.

Continue la lecture

Pourquoi prendre des cours de cuisine ?

Vous avez envie de reproduire la recette proposée par votre émission de cuisine préférée, mais le hic est que vous ne savez pas cuisiner ? C’est l’occasion de prendre des cours de cuisine et d’épater votre entourage par votre nouveau talent. Voici de quoi vous inciter à franchir le pas.

Continue la lecture

Quelle est la spécificité de The Hungry Hug ?

Le marché de la fabrication et de la vente de barbecue a considérablement évolué ces dernières années. Si vous combinez cette évolution à la démocratisation d’internet, de nombreuses plateformes spécialisées sur le barbecue sont nées ainsi. C’est le cas notamment de The Hungry Hug qui possède ses propres spécificités. Voici ce qu’il faut en retenir.

Continue la lecture

Comment nettoyer son barbecue au gaz ?

Le barbecue au gaz est un appareil très utile et pratique, notamment pour les moments de pique-nique ou de déjeuner en famille. Pour profiter longtemps de son usage, il est important de procéder à son nettoyage régulier. Dans ce billet, découvrez quelques astuces pour bien entretenir votre barbecue au gaz.

Bien brosser la grille

Après chaque utilisation, vous devez absolument veiller à ce que la grille de votre barbecue au gaz soit impeccable. Quelques fois, des débris de viande ou de graisse restent collés aux parois de ce composant. Pour vous en débarrasser complètement, vous devez procéder à son brossage. Une brosse métallique pourrait vous être d’une grande utilité pour cela.

Utilisez la brosse pour décoller les parties carbonisées en frottant soigneusement les parties concernées. Si certaines zones sont plus encrassées que prévu, plongez la grille dans un mélange d’eau chaude et de bicarbonate de soude. Laissez tremper quelques instants, brossez encore, rincez puis laissez sécher.

Nettoyer les bruleurs et toute leur zone

  Le barbecue au gaz  est doté de nombreux bruleurs. De même que pour la grille, vous devez absolument dégraisser et nettoyer toute les zones où ceux-ci sont situés après chaque grillade. Pour réussir à le faire efficacement, commencez par allumer votre barbecue en laissant le couvercle fermé. Faites-le fonctionner ensuite pendant environ quinze minutes, puis éteignez-le. Cette méthode permettra aux graisses présentes de carboniser. Par la suite, vous pourrez les enlever plus facilement avec une éponge ou un chiffon.

En ce qui concerne les bruleurs eux-mêmes, évitez à tout prix que leurs orifices restent obstrués. Vous pouvez à cet effet utiliser un cure-dent ou tout autre objet pointu pour enlever les restes qui y sont collés. Vous pouvez ensuite passer un coup de torchon plongé dans de l’eau savonneuse sur les autres parties. Lorsque votre barbecue au gaz aura refroidi, enlevez les autres éléments amovibles (tuyau, notamment), puis lavez-les avec de l’eau chaude et du savon. Vous pouvez, si vous le désirez, rincer avec du bicarbonate de soude dans de l’eau comme pour la grille et laisser sécher ensuite.

Nettoyer le bac récupération des graisses

Vous devez systématiquement vider cette partie après utilisation de votre barbecue au gaz. Il peut souvent être très chaud. Dans ce cas, laissez-le refroidir suffisamment (mais pas trop non plus), puis enlevez toute la graisse dont il est recouvert. Vous pouvez utiliser un papier absorbant s’il reste encore du gras. N’hésitez pas à le laver à l’eau et au savon si vous estimez qu’il est trop crasseux.

Qui peut faire la pâte à crêpe ?

Consommée au déjeuner, comme dessert ou à des occasions festives, la crêpe est un vrai régal pour les papilles gustatives. Elle est très prisée pour ses divers goûts et saveurs enivrants. Le décryptage est fait ici, pour savoir qui peut réaliser la pâte de ce délice.

Continue la lecture